Seyssel.demain Index du Forum

Seyssel.demain
Questions réponses : quel avenir demain pour Seyssel ?

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Raffaray
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Seyssel.demain Index du Forum -> Seyssel.demain -> Seyssel.demain
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Etrange
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 22 Fév - 19:13 (2008)    Sujet du message: Raffaray

Réponse à bizarre.

Demain n'est pas un modèle déposé et appartient à tout le monde.

Quant au Raffaray, il serait préférable de structurer votre argumentaton qui sent un peu le réchauffé.

Résumons :

1. En 1977, date d'ouverture de la déchage du Raffaray, les règles en matière de décharges étaient beaucoup moins contraignantes qu'aujourd'hui.

2. Sa fermeture était de toute façon inévitable et prévue par la munipalité que vous critiquez mais elle n'a pas eu le temps de la réaliser.

3. La fermeture en 1989 - qui était de toute façon inéluctable - par l'équipe qui succéda  avait  été présentée comme une décision glorieuse... Pourtant aucun travail sérieux n'a été accompli pour réhabiliter le site bien que ce soit prévu par la loi comme pour toute installation classée.

4. La nouvelle équipe qui a pris le pouvoir en 1989 a hérité d'une commune avec des points forts et des points faibles, comme pour toute municipalité. Sous prétexte que la décharge du Raffaray avait été ouverte avant son règne elle a méprisé cette part d'héritage. Pourtant, quand on hérite, on doit prendre les bénéfices aussi bien que les dettes...

5. Ce qui est contestable pour l'équipe actuelle - qui avec quelques changements règne depuis 19 ans - c'est de reculer au maximum le règlement du prolème, afin de ne rien faire du tout. Le courage aurait été de dire : Je ne suis pas responsable de ce navrant problème, mais je me dois de le traiter puisqu'il est sur ma commune. Je vais chercher la meilleure solution et la mettre en oeuvre. Voilà ce qu'on pouvait espérer.

6. Au lieu de chercher une solution, le problème est tout simplement nié. Il n'y a pas de pollution - affirmation faite sans preuve - donc pas d'inconvénient, donc il n'y a rien à faire... Un peu facile ! ! ! ! !  Cela s'appelle botter en touche. Supposons qu'un médecin qui ne voudrait pas soigner un malade affirmerait haut et fort : Vous n'avez rien du tout, cher Monsieur, rentrez chez vous. Curieuse médecine ! ! ! !


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 22 Fév - 19:13 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Richard
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 27 Fév - 13:17 (2008)    Sujet du message: Raffaray

La nouvelle équipe, que j'appelle de tous mes voeux, aura un héritage pas trite avec cette poubelle géante.

Mais je suis sûr qu'elle saura prendre ses responsabilité... elle !


Revenir en haut
Phil
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 29 Fév - 17:27 (2008)    Sujet du message: Raffaray

Je suis nouveau à Seyssel et je découvre peu à peu des tas de choses. Je ne savais rien du Raffaray. Je me suis fait expliquer où c'était et je suis allé voir.

C'est vraiment à vomir. Il faut faire quelque chose...


Revenir en haut
Georges
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 4 Mar - 20:54 (2008)    Sujet du message: Raffaray

Le Rafaray avec 20000 tonnes d'ordures n'est pas pollué (il paraît) mais...
Si on y jette les sortants...
Il le sera (c'est sûr).


Revenir en haut
Giraudot Etienne


Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2008
Messages: 3
Localisation: Corbonod

MessagePosté le: Lun 10 Mar - 16:38 (2008)    Sujet du message: Raffaray

A propos de la décharge du Raffaray, j’apporte les précisions suivantes pour l’information du citoyen.
Historiquement, c’est dans les années 80 (à préciser) que l’équipe municipale en place à l’époque décide d’investir dans une usine de broyage des ordures ménagères ; décision qui peut paraître maintenant bien légère mais qui, à une époque où le taux de plastiques dans les poubelles était encore faible, pouvait se justifier : les broyats devaient être utilisés comme fertilisant agricole.
Rapidement lesdits broyats ont été boudés par les agriculteurs pour les matières plastiques qu’ils renfermaient ; le site de broyage –actuellement désaffecté (je vous rassure !) et utilisé par un négociant en bois de chauffage en dessous du hameau de Vallod- a donc stocké jusqu’à ce que les monceaux de broyats ne basculent 1)dans la pente 2)dans l’impuissance générale , banalisant à défaut de légitimer une politique de l’autruche qui années après années, a permis la constitution de cette « banquise » de plusieurs mètres d’épaisseur dans le ruisseau.
En remarque : pour les gens qui ne connaîtraient pas l’étendue du problème et souhaiteraient s’informer de visu, sachez qu’il ne faut pas s’arrêter à la centaine de mètres la plus proche de la route, mais qu’il est nécessaire pour saisir tout l’attrait du site de remonter le Raffaray jusqu’à ce que cette banquise vous bloque le passage …
 

Il y a là plusieurs décennies (siècles ?) de réserves de déchets plastiques propres à polluer esthétiquement et chimiquement l’aval du Rhône, tuer les tortues marines, sous réserve d'autres conséquences à ce jour ignorées.
 

Sans préjuger d’autres démarches dont je n’aurais pas connaissance, en 2005, après un reportage assez instructif de France 3,  des habitants de Seyssel (j’en étais) ont remis à M. Monteil un document préliminaire et succinct sur quelques pistes envisageables pour résorber le problème.
La position de celui-ci se résumait en trois points :
* mon équipe n’est pas à l’origine du problème
* les lixiviats (jus) ne présentent pas de danger
* nous sommes conscient du problème et ne nous en désintéressons pas  
* sa résolution dépasse complètement les possibilités financières de la commune.
On en est semble-t-il toujours là.
 

Après les faits rapportés ci-dessus, je me permets un mouvement d’humeur : si les points 1 et 4 sont incontestables, j’ai des doutes sur la crédibilité des deux autres...
 

L’écluse de Seyssel va coûter 29 M d’euros ( HT, sans dépassement de budget) ; Avec probablement 5 à 10 fois moins, cette bombe à retardement environnementale serait résolue ;
On m’objectera que ce ne sont vraisemblablement pas du tout les mêmes financeurs, les mêmes démarches, etc. ; force est de constater que pour financer son hochet – qui lui aussi, très largement, dépasse les possibilités financières de la commune- M. Monteil sonne à beaucoup de portes, déploie un entregent remarquable, bref secoue le cocotier avec le succès que l’on sait.
Et l’on se prend à rêver : imaginez un maire qui aurait à cœur le bien-être des Seysselans  plus que celui des touristes, le souci de supprimer cette bombe environnementale plus que la réalisation de son espace vitrine paillettes personnel…
Fin de la récré, on retombe sur terre.
 

 

Pour terminer, une prière à l’attention de « a » : j’espère de votre part une critique constructive de mon propos…
_________________
L'injure ne déshonore que son auteur
Confucius


Revenir en haut
Giraudot Etienne


Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2008
Messages: 3
Localisation: Corbonod

MessagePosté le: Lun 10 Mar - 16:55 (2008)    Sujet du message: légumes bio...

Jean-Louis,
Vos propos sont très intéressants; sont-ils fiables et vérifiables?
Cordialement
Jean-Louis a écrit:
Je viens d'apprendre un détail croustillant que je ne résiste pas à faire connaître. Le site de la décharge (au moins une partie) aurait été racheté par un particulier. Sans doute le propriétaire des chiens dont parle Job.
Par dessus le tas d'immondices, sans doute nivellé au bull, une couche de terre d'environ 50 cm a été déposée. Ce qui camoufle le sommet uniquement. Mais ce n'est là qu'un détail...
Le nouveau propriétaire aurait cultivé un potager sur cette couche de terre du sommet.
Selon le rapport d'un cabinet qui a expertisé la décharge, il serait vivement déconseillé de consommer les légumes.
Cela n'avait pas empêché le président de la communauté de communes de proclamer (avant l'expertise) qu'il n'y avait aucune pollution.

Soyons sérieux ! Le sommet du tas a été lavé et relavé par la pluie depuis 1989. Par dessus, une épaisse couche de terre a été déposée. Et il serait préférabe de ne pas manger les légumes ?
Mais alors, comment sont les jus qui coulent jusqu'à Les Usses ?

Et pourquoi donc ne pas manger ces bons légumes s'il n'y a pas de pollution ? Personne n'aura l'audace ne douter des afffirmations du président ! Allons ! Allons !


_________________
L'injure ne déshonore que son auteur
Confucius


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:26 (2017)    Sujet du message: Raffaray

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Seyssel.demain Index du Forum -> Seyssel.demain -> Seyssel.demain Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com